A la une

Dynamiser le centre-ville et les quartiers

Le commerce à Saint-Chamond est négligé par la municipalité

 

 

 

 

Le commerce à Saint-Chamond est négligé par la municipalité.

Saint-Chamond se trouve être une des rares villes de France à ne pas avoir mis en place un dispositif d’aide au commerce puisque le dossier du Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (Fisac), auquel nous avions droit, a été abandonné. Cette situation est inadmissible. Beaucoup d’artisans et de commerçants nous disent leur désarroi et leur mécontentement face à l’absence de volonté municipale pour développer et renforcer notre tissu commercial. Cette situation est extrêmement préjudiciable, notre centre-ville et plusieurs quartiers se dévitalisent malgré les efforts des commerçants qui sont confrontés aux problèmes de stationnement, aux incivilités, à l’insécurité grandissante et à une fiscalité de plus en plus insupportable (affaire de la CFE, taxe sur les enseignes…)

Nos propositions :

- considérer les commerçants et nos artisans comme de vrais acteurs du dynamisme St-Chamonais, renouer le dialogue et construire en partenariat de confiance avec les associations de commerçants

- sécuriser la ville : vidéo-protection et présence de la police municipale renforcée jusqu’à 20 heures pour la fermeture des commerces

- politique du stationnement adaptée sur les secteurs commerçants

- attention particulière aux marchés qui animent nos places en centre-ville, et dans les quartiers, étude d’une halle couverte multi-usages

- mise en place d’un manager pour répondre efficacement aux nombreuses demandes de locaux non satisfaites, la gestion des locaux vides et la mise à disposition de surfaces commerciales pour accueillir des enseignes absentes de la zone de chalandise et complémentaires de celles déjà présentes sur la ville.

Nous proposons ainsi une véritable stratégie offensive et une implication totale des élus car les activités commerciales, artisanales et de services sont indispensables pour notre ville. Elles constituent un réel gisement d’emplois de proximité.

Share

A écouter