A la une

Un projet fédérateur, réaliste et porteur d'avenir pour Saint-Chamond

Avec Emmanuel MANDON, un projet fédérateur, réaliste et porteur d'avenir pour Saint-Chamond

 

Ce site, ex-GIAT, de 45 hectares est une formidable opportunité et présente un intérêt majeur pour l'avenir de Saint-Chamond. On se souvient de toutes les annonces non suivies d'effets de l'équipe sortante, depuis 2008 : implantation de l'entreprise Photowatt, le multiplexe, le laser game, la salle familiale, etc. Autant de projets morts nés, destinés à faire de la communication.
Or le site doit être valorisé au plus vite, non pas de manière improvisée, au coup par coup, mais au contraire en redéfinissant une vraie stratégie de développement, à partir d'une vision d'ensemble.

75 millions d'euros ont été programmés par Saint-Etienne Métropole sur 15 ans pour assurer la réhabilitation du site, ce qui risque pourtant d'être insuffisant pour rompre la spirale du déclin et rendre notre ville plus attractive et dynamique.

La première priorité pour Saint-Chamond, c'est l'emploi.

Il faut donc attirer des investisseurs, travailler à la ré-industrialisation et mettre en place un vrai centre d'innovation, suffisamment dense pour retenir l'attention de financeurs nationaux et européens.

Nos propositions :

- Créer un centre d’innovation incluant de la formation (enseignement supérieur), de la recherche et des entreprises innovantes

  • - Objectif créer 2000 emplois sur 15 ans et 6000 m² de bureaux pour le secteur tertiaire
  • - Appui aux PME et PMI déjà implantées
  • - Création d'une zone artisanale
  • - Créer un éco-quartier avec des logements de qualité, permettant un retour de la population en centre-ville, en collaboration avec les associations environnementales et en concertation avec les Saint-Chamonais
  • - Créer des services comme une crèche inter-entreprises et des structures dédiées à la jeunesse et à la culture
  • L'espace ne doit pas être gaspillé en équipements de peu d'intérêt et vite démodés. De même, les activités implantées ne doivent pas concurrencer celles déjà présentes en centre ville. Nous ne nous laisserons pas dicter nos choix.
  •  
Share

A écouter